CITE DE L'OCEAN‎ > ‎

Comptes Biarritz Océan

Biarritz Océan : plongée vers les abysses !
 
 
Les comptes déposés au Greffe du Tribunal de Commerce de BAYONNE révèlent une catastrophe économique.
 
 
Rien de surprenant pour les Biarrots qui, malgré les chiffres surréalistes de fréquentation allégués par le maire (400.000 visiteurs), voient bien qu'il n'y a pas un chat dans la Cité du Surf ! 
 
 
Le maire qui communique sur des chiffres fantaisistes de fréquentation s’est bien gardé de présenter le bilan de la première année d’exploitation déposé en catimini au Greffe.
 
La perte, minime en apparence, est catastrophique.
 
Pour un Chiffre d’affaires de 3.3 M€ BTZ OCEAN a eu besoin de 388.000 € de subventions municipales en 2011 pour limiter sa perte à 25.000 €.
 
Or, avec une ouverture en juin, le loyer supporté n’a été que de moitié, alors que, la saison 2011 étant incluse dans la période, 90 % du Chiffre possible a été réalisé.
 
La perte potentielle sur une année pleine sera de :
 
413.000 (perte effective 2011) + 800.000 (6 mois de loyers en +) = 1.213.000 €.
 
Ces chiffres sont d’autant plus alarmants que l’effet de nouveauté est passé et que la crise est là.
 
Les projections purement mathématiques ne donnent qu'une faible idée de la catastrophe qui nous attend.
 
En effet, on peut s'attendre en 2012 à une baisse de 10 à 20 % de la fréquentation (effet de nouveauté perdu et crise) soit près de 1 million d'Euro par an de pertes prévisibles ! 
 
Biarritz déjà en faillite, n’avait pas besoin de cette charge qui sera vite de 1 Million d’Euros par an.
 
Pour mémoire les impôts locaux prélevés sur les Biarrots sont de 20 Millions par an.
 
La Dotation Globale de Fontionnement versée par l'Etat aux collectivtés est gelée à la hausse sur la base de 2010 et, de surcroît, Biarritz se dépeuple. La population est passée de 30.000 en 2008 à 26.000 en 2012 : -4.000 habitants. Ceci va entraîner une baisse corrélative de la DGF calée sur le nombre d'habitants, soit - 1M€  !
 
Les recettes du Casino sont en chute libre ( concurrence des jeux en ligne !).
 
Les droits de mutation sont en chute libre ( blocage du marché immobilier par la Loi sur les Plus Values Immobilières) !
 
Par ailleurs, la ville est surendettée : 73 Millions d'Euros et emprunte à court terme avec des taux d'intérêts prohibitifs.
 
 
 
Et certains revendiquent l’héritage BOROTRA…