06. Stationnement payant

Extension du stationnement payant

(publié dans Biarritz Magazine à l'occasion de la mise en stationnement payant de nombreuses rues en 2018)


Lorsque j'ai protesté en Conseil lors de la mise en stationnement payant de nouvelles rues de notre chère ville (dans tous les sens du terme), on m'a expliqué avec conviction que cette mesure était demandée avec force par les riverains eux-mêmes. J'avoue que j'en suis resté pantois car, je ne dois pas connaître de Biarrots. En tout état de cause je ne connais pas les mêmes.


Ma protestation était assise sur le fait que les rues telles que l'avenue de la République, la rue Saint-Jean, la rue de l'Océan, les rues Jeanne d'Arc, Loustau, Paul-Bert et j'en passe ne sont que des rues résidentielles, sans le moindre commerce et dans lesquelles la circulation se fait sans difficulté. Il n'y a là pas le moindre commerce.


Le 6 mars 2008 déjà, j'avais gagné devant la Cour Administrative d'Appel le recours contre la délégation des parkings de la médiathèque et de la Place Bellevue car la mise en stationnement payant de 620 places de parking dans des rues biarrottes était destinée à équilibrer les comptes de l'opérateur et non à fluidifier la circulation. Les riverains pourraient donc faire annuler cette mesure.


Les maisons de ville de ce quartier, ne comportent pas ou peu de garages. Les riverains sont donc les premières victimes de ces mesures, même ceux des rues périphériques désormais encombrées des véhicules qui refluent. Avec deux voitures par couple, l'addition revient à 60 € par mois et encore, parce que j'ai protesté, car on nous a fait voter un texte limitant « l'avantage » de l'abonnement mensuel à un véhicule par foyer (avec la faveur de faire figurer deux immatriculations sur l'abonnement, mais de ne garer qu'un seul véhicule à la fois). Lors que j'ai pointé du doigt ce point, on a été tout surpris. J'ai invité l'équipe municipale à se renseigner sur la portée de ses textes ! Bonne nouvelle, suite à mon intervention les foyers auront droit à deux abonnements. Ouf !


Mais, puisque cette mise en stationnement était si demandée, je me suis étonné que le quartier d'Espagne avec ses commerces, ne bénéficie de cette mesure miracle. Les responsables en sont restés sans voix. Alors, amis Biarrots, unissez vous et allez implorer la mise en stationnement payant de toute la Ville. Non seulement vous pourrez vous garer, mais vous renflouerez les caisses municipales !